Mads Pedersen prendra le départ samedi en tant que leader de l'étape finale de Louvain-la-Neuve à Grammont. L'ex-champion du monde danois est bien conscient qu'il y a encore de nombreux concurrents susceptibles de lui souffler la victoire finale.

Lors du contre-la-montre, Pedersen a réalisé le quatrième meilleur temps, mais le Danois a admis sans rougir que Kragh Andersen était bien le vainqueur indiscutable de la journée. "Il a été incroyablement fort aujourd'hui", a-t-il loué. "Ce matin, je savais déjà qu'il était l'homme à battre aujourd'hui pour la victoire d'étape."

C'est également une noiuvelle belle journée pour le cyclisme danois. "Une victoire pour moi hier, une autre aujourd'hui  pour Soren. C'est bien. De plus, je reste leader au classement général".

Un classement général où rien n'est encore joué. La différence entre Pedersen et le numéro dix, Florian Sénéchal, est d'à peine 31 secondes. "J'attends avec impatience la dernière étape", préface Pedersen. "Il y a encore beaucoup de prétendants pour la victoire finale. Aujourd'hui, j'en ai beaucoup appris sur la concurrence. Mathieu van der Poel ? Nous n'avons pas eu de combat d'homme à homme cette année, mais le contre-la-montre montre qu'il est est en forme".

Coup de chapeau à l'organisation

Pour conclure, Pedersen est revenu au contre-la-montre de Riemst. "Chapeau pour l'organisation qui est parvenu à mettre tout ça sur pied en un temps record.  C'était un circuit magnifique et spectaculaire, bien que pour moi, cela aurait même pu être un contre-la-montre en côte de15 kilomètres. Je suis déjà très heureux que nous puissions encore courir".