Tim Wellens a conservé sans problème son maillot vert de leader du BinckBank Tour à la faveur d'une 5e étape nerveuse. La journée de samedi sera placée sous le signe du contre-la-montre à La Haye, premier volet du crucial weekend de clôture. "Le contre-la-montre devrait me convenir."

Le leader Tim Wellens n'a jamais été mis en danger lors de cette rapide étape entre Riemst et Venray. "En raison de la vitesse élevée, c'est une journée qui va laisser des traces dans les jambes", a indiqué le coureur de la Lotto-Soudal après l'épreuve. "Il a fallu beaucoup de temps avant que l'échappée ne parte. Et le reste de la journée s'est également déroulé à un tempo élevé. Il n'y a jamais eu de pause. On a cru que l'échappée allait se faire reprendre avant le Kilomètre en Or Binck. Mais il n'en fut rien. Et c'est plutôt bien, car je n'ai pas dû sprinter pour conserver mon maillot."  

Wellens s'élancera pour cet important contre-la-montre de 8,3 kilomètres à La Haye avec un maigre viatique de 4 secondes sur le Suisse Marc Hirschi. "Le contre-la-montre devrait me convenir. Le directeur d'équipe Kevin De Weert a filmé le parcours aujourd'hui et je vais analyser les images ce soir. Un contre-la-montre est toujours un exercice de vérité, surtout avec un parcours qui compte aussi peu de virages que demain.  J'ai entendu que le contre-la-montre n'est pas vraiment la spécialité de Hirschi, cela doit donc être à mon avantage. Mais si les routes sont mouillées, ce sera bénéfique pour lui. Il a démontré hier qu'il prenait bien les virages dans des conditions pluvieuses. J'espère donc des routes sèches et de bonnes jambes."